Rencontrons-nous lors d'un évènement !

Télécharger notre brochure

Comment devenir opticien : formation, salaire et débouchés

19/03/2024

Demande de rappel

Le secteur de l’optique se porte bien. La France compte près de 12 500 magasins d’opticiens et 42 000 opticiens lunetiers. La polyvalence et la possibilité de spécialisation de ce métier alliant médical et paramédical attirent de plus en plus d’étudiants après le bac, mais aussi des professionnels en quête de reconversion. Quel que soit le profil, le cursus de formation est le même pour devenir opticien. Pour exercer, le futur opticien doit a minima obtenir un BTS Opticien Lunetier. Il peut poursuivre ses études pour se spécialiser. Les débouchés restent bons. Le salaire évolue en fonction de l’expérience et de la spécialisation.

 

Quelles sont les missions d’un opticien ?

L’opticien est un expert en santé visuelle, évoluant dans le secteur paramédical. Son métier englobe différentes compétences : de santé, techniques, mais également commerciales et managériales.

 

Il corrige les troubles de la vision

L’opticien s’appuie sur l’ordonnance prescrite par un médecin ophtalmologiste après un examen approfondi. Sa mission consiste à corriger les troubles de la vision de son client tels que la myopie, la presbytie ou encore l’astigmatisme. Pour cela, il propose des lunettes, des verres de contact ou d’autres produits.

Depuis 2016, pour désengorger les cabinets d’ophtalmologie et écourter le délai de consultation, un opticien peut renouveler les lunettes de ses clients. L’ordonnance initiale doit dater de moins de trois ans. Avec l’accord du médecin, il a les compétences pour pratiquer un examen de la vue et adapter la correction. Acteur de proximité, il peut se déplacer au domicile du patient.

 

Il est expert en produits optiques

L’opticien connaît les différents produits optiques sur le bout des doigts. Il maîtrise leurs contraintes techniques et leurs particularités. Verres unifocaux, verres progressifs, monture, lentilles de contact : il guide son client vers le choix le mieux adapté. Dans son atelier, en arrière-boutique, il monte les lunettes, puis les ajuste. Dans le cas des lentilles de contact, il s’assure que le dispositif est bien ajusté et procède à un contrôle après un mois de port.

 

Il s’occupe de la gestion de son entreprise

Professionnel de santé visuelle, l’opticien n’en reste pas moins un chef d’entreprise. Dans son magasin, il vend des lunettes et d’autres produits liés à la vue. Secondé par d’autres opticiens ou des vendeurs monteurs en optique, il gère les dossiers de prise en charge de ses clients par leur mutuelle. En indépendant, il gère la comptabilité, les stocks et les ventes de son entreprise.

 

Quelle formation faut-il suivre pour devenir opticien ?

Pour devenir opticien, vous devez impérativement être titulaire du BTS Opticien Lunetier. Cette formation est accessible après le bac via Parcoursup. Une fois le diplôme obtenu, vous pourrez poursuivre vos études afin de vous spécialiser.

 

Bac général, technologique ou pro pour convaincre Parcoursup

En terminale, vous pourrez convaincre Parcoursup de valider vos vœux d’accès en BTS Opticien Lunetier en obtenant :

  • un baccalauréat général (plutôt à connotation scientifique) ;
  • un bac technologique STMG (sciences et technologies du management et de la gestion) ;
  • un bac STL (sciences et technologie de laboratoire) ;
  • un bac pro optique lunetterie.

 

Le BTS Opticien-Lunetier (OL) en alternance pour exercer le métier

Le BTS Opticien Lunetier est un prérequis pour devenir opticien. La formation se déroule sur deux ansle plus souvent en alternance, comme c’est le cas à l’ENSAO. Pendant leur cursus, les étudiants suivent des cours théoriques et pratiques à l’école et se familiarisent avec le métier en situation réelle. Ils apprennent notamment à pratiquer un examen de la vue, évaluer la correction nécessaire.

Au niveau technique, ils effectuent des mesures, montent des lunettes (du façonnage à l’insertion dans la monture). La formation en BTS aborde également la relation avec le client. Le futur opticien apprend à adapter un dispositif sur son client et à assurer le service après-vente. Enfin, ce diplôme lui enseigne comment procéder à des ventes, gérer un magasin ou vérifier les stocks.

 

Une licence ou un master pour devenir opticien spécialisé

Titulaires du BTS Opticien Lunetier, les étudiants peuvent entrer dans la vie professionnelle. Ils peuvent également poursuivre leur cursus pour devenir opticien spécialisé. Ils optent alors pour une Licence professionnelle métiers de l’optique ou un bachelor qu’ils peuvent compléter par un Master sciences de la vision. En suivant ces formations, ils peuvent se spécialiser en optométrie, contactologie ou en tant que responsable en réfraction.

 

Dans quels métiers peut se spécialiser un opticien ?

Le métier d’opticien revêt diverses facettes et compétences. Le lunetier reste le plus connu du grand public. Lorsqu’il se spécialise après son BTS OL, le lunetier peut exercer les métiers suivants.

 

  • Optométriste : le travail de cet expert de la santé visuelle complète celui d’un ophtalmologiste. Il détecte des défauts de la vision comme des maladies ou anomalies en analysant la fonction visuelle dans son ensemble.
  • Contactologue : c’est le spécialiste des lentilles de contact. Il est également optométriste. Il détermine les dispositifs les mieux adaptés à ses clients (souples, rigides, hybrides). Le contactologue assure la pose et l’ajustement des lentilles. Il indique les règles d’hygiènes à suivre.
  • Responsable en réfraction : il s’agit souvent d’un optométriste spécialisé. Il traite des troubles de la réfraction oculaire. Cette mauvaise orientation des rayons lumineux convergents vers la rétine diminue l’acuité visuelle. Ces troubles sont causés entre autres par la myopie, l’astigmatisme ou la presbytie.
  • Spécialiste en basse vision : les clients de ce professionnel souffrent d’une acuité visuelle inférieure à 3 sur 10. Le spécialiste réalise des tests de lecture et propose une solution adaptée. Sa mission : que son patient jouisse d’un meilleur confort visuel et d’une meilleure autonomie.

 

À quel salaire peut prétendre un opticien en France ?

Un lunetier perçoit en moyenne un salaire brut mensuel de 2000 euros en début de carrière. Avec un peu plus d’expérience, la rémunération augmente. En indépendant ou en tant que franchisé, un lunetier expérimenté touche en moyenne 5000 euros brut mensuel.

Avec une spécialisation, le salaire de début de carrière est plus élevé. Un optométriste ou un responsable en réfraction touchent un salaire moyen de 3000 euros brut. Un contactologue perçoit environ 2600 euros brut mensuel. Quant au spécialiste en basse vision, sa rémunération oscille entre 2500 et 3000 euros brut (jusqu’à 5000 euros en indépendant).

 

Quels débouchés propose ce métier ?

Plusieurs débouchés se présentent à l’opticien lunetier après ses études. Les perspectives d’emploi dans cette profession sont bonnes. Chaque année, les effectifs d’opticiens augmentent d’environ 4 % en France. En tant qu’indépendant, l’opticien lunetier peut s’installer à son compte et ouvrir son propre magasin d’optique ou rejoindre une franchise. En tant que salarié, il peut intégrer une enseigne d’optique. Autres options : exercer à l’hôpital ou au sein d’un cabinet d’ophtalmologie.

Les opticiens spécialisés exercent autant en magasin d’optique qu’en cabinet d’ophtalmologie, en clinique privée, à l’hôpital ou dans des laboratoires. L’enseignement est également un débouché pour les optométristes. Les écoles d’optique les plébiscitent pour former les futurs professionnels en BTS, licence ou master.

 

Comment se reconvertir dans un métier de l’optique ?

Les métiers de l’optique attirent de plus en plus de candidats en voie de reconversion. Mais comment concrètement se reconvertir dans ce domaine ? En matière de formation, il existe plusieurs possibilités selon la profession envisagée.

 

Pour devenir opticien : passer le BTS OL avec le Compte personnel de formation

Si vous souhaitez vous reconvertir en tant qu’opticien lunetier, vous devrez obligatoirement obtenir un Brevet de technicien supérieur Opticien Lunetier a minima. La formation dure deux ans. Elle est éligible au Compte personnel de formation (CPF). D’ordre général, l’enseignement est proposé en formation continue pour les professionnels en reconversion.

 

Obtenir une certification de qualification professionnelle

Les candidats à la reconversion dans l’optique peuvent poursuivre leur cursus vers une année de spécialisation. Ils préparent alors une certification de qualification professionnelle (CQP) opti vision ou une CQP opticien spécialisé. Le diplôme obtenu est un titre professionnel de niveau licence.

 

Obtenir un titre professionnel ou un CAP en optique lunetterie

Si vous souhaitez travailler dans l’optique sans toutefois devenir opticien, vous pouvez préparer deux diplômes. Le Titre professionnel de technicien en montage et vente d’optique lunetterie (TMVOL) en un an après le baccalauréat ou un CAP monteur en optique lunetterie. Ces deux formations enseignent le travail de vente, la préparation des verres et des montures, supervisé par un opticien. La formation peut s’effectuer en continu, en apprentissage, en contrat de professionnalisation ou via une VAE (validation des acquis de l’expérience).

 

Comment financer votre reconversion en tant qu’opticien ?

Parmi les dispositifs de financement, le compte personnel de formation (CPF) est le plus utilisé. Chaque année travaillée, votre compte augmente de 500 à 800 euros dans la limite de 5000 à 8000 euros. Cette enveloppe permet de financer tout ou partie de votre formation. Le CPF de transition professionnelle permet au salarié de suivre une formation afin de se reconvertir dans un secteur d’emploi différent.

D’autres dispositifs existent pour les demandeurs d’emploi, envisageant une reconversion.

 

Plusieurs niveaux de formations permettent de devenir opticien selon la spécialisation envisagée. Le Brevet de technicien supérieur Opticien Lunetier est le premier diplôme nécessaire pour embrasser cette profession. Fondée par des spécialistes reconnus, l’École supérieure d’audioprothèse et d’optique (ENSAO) vous propose de préparer ce BTS sur deux ans. La formation se déroule en alternance entre le milieu professionnel et le campus parisien de l’école. Intéressés ? Contactez-nous !

Nous vous conseillons cet article sur le secteur de l’optique :

BTS Opticien Lunetier (BTS OL)

Se former rapidement et efficacement en distanciel dans les meilleures conditions au métier d’audioprothésiste à travers le diplôme européen espagnol.

 
 
 
 

Diploma Audio-Optique (DAO)

Formez-vous simultanément aux métiers d’opticien et d’audioprothésiste et obtenez un *brevet de technicien supérieur d’opticien lunetier et un titre de « *técnico superior en audiología protésica a distancia» pour devenir des experts de la vision et de l’audition, deux secteurs de la santé faisant de vous des acteurs de la santé quotidienne des patients.

Diploma Audio Paris (DAP)

Se former rapidement et efficacement en présentiel dans les meilleures conditions au métier d’audioprothésiste à travers le diplôme européen espagnol.

 
 
 

Diploma Audio en Ligne (DAL)

Se former rapidement et efficacement en distanciel dans les meilleures conditions au métier d’audioprothésiste à travers le diplôme européen espagnol.

 
 
 

Diploma Audio en Alternance (DAA)

À l’issue de ces deux années de formation, vous disposerez d’un brevet de technicien supérieur NDRC (Négociation et Digitalisation de la Relation Client) et d’un titre de « técnico superior en audiología pro- tésica a distancia».