Rencontrons-nous lors d'un évènement !

Télécharger notre brochure

Puis je travailler en France avec mon diplôme espagnol ?

3/07/2023

Demande de rappel

Une fois votre diplôme obtenu, donc après avoir validé toutes ses matières puis son stage et projet de stage, il faudra faire une demande d’autorisation d’exercice pour pouvoir exercer en France.

Pour ce faire, il suffit de présenter une demande devant la DRIEETS de notre région (pas de contrainte géographique, il est autorisé de candidater dans la région de son choix). Afin de constituer votre dossier, il faudra attendre la réception des documents envoyés par les universités espagnoles, attestant de votre réussite.

Liste des documents demandés :

  • Attestation de conformité
  • Relevé de notes
  • Absence de sanction
  • Suivi d’évaluation de stage et conventions de stages

Une fois votre dossier complet, les commissions disposent d’un délai légal de 4 mois maximum pour traiter le dossier et vous faire un retour. Au terme de ces 4 mois, au plus tard, vous obtiendrez donc une réponse de la commission vous laissant la possibilité de choisir entre soit, effectuer des stages pratiques compensatoires soit, effectuer un examen théorique.

Une fois les stages effectués ou bien votre examen terminé, vous allez devoir attendre qu’une commission se réunisse à nouveau pour valider vos stages ou bien votre examen.

À l’issue de la réunion de la dernière commission, vous sera délivré votre autorisation d’exercice, qui vous permettra ensuite, de travailler en France en tant qu’audioprothésiste salarié, libéral ou encore franchisé.

Quels sont les stages imposés par les commissions ? 

Les stages compensatoires à effectuer sont répartis en 4 :

  • Laboratoire audioprothèse : 6 mois environ
  • EPHAD : 2 semaines
  • Fabricants : 2 semaines au total (une semaine chez un fabricant et la deuxième semaine chez un autre fabricant)
  • CHU ou centre hospitalier, service ORL : 2 mois environ

Est-ce qu’il est possible de ne pas obtenir son « autorisation d’exercice » ?

Cette question revient assez souvent car les étudiants entendent pas mal de rumeurs à ce sujet les décourageant parfois à s’inscrire au sein d’une université espagnole. Mais il faut garder en tête qu’il s’agit d’une Directive (Directive 2005/36/CE) européenne et de ce fait, cet acte juridique européen, fixant les objectifs à atteindre par tous les états membres, est transposé dans le droit national de chaque pays. Il devient donc un acte contraignant à portée générale. Les seules difficultés que l’on retrouvera dans ce processus reste les possibles lenteurs administratives (délais de 4 mois pour traiter le dossier, statut du dossier en « manque document » pouvant retarder le compte à rebours de quelques semaines, trouver un stage en CHU dans certaines régions…).

Nous pouvons désormais affirmer fièrement que cette autorisation d’exercice n’est pas un « mythe » mais un réel document envoyé par les commissions aux étudiants ayant bien réalisés tous les stages imposés (respectant bien évidemment les conditions exigées).

Y’a-t-il une autre voie que celle des stages ? Un examen théorique ? 

Les commissions vous proposeront deux options afin d’obtenir votre autorisation d’exercice :

  • Effectuer des stages compensatoires (environ 9 mois au total)
  • Passer un examen théorique

Il existe donc une autre voie permettant à l’étudiant d’obtenir son autorisation d’exercice sans avoir à effectuer des stages compensatoires.

Cependant, il s’agit d’un examen très opaque que nous ne maîtrisons pas. Pour la simple et bonne raison que nous ne disposons pas d’assez d’éléments nous permettant de préparer nos étudiants à cet examen. Nous ne savons ni le programme qui est à réviser, ni le temps que nécessite ces révisions. Nous n’avons pas non plus d’informations quant aux modalités de cet examen, sur les délais impartis, la notation, la possibilité ou non, en cas d’échec de choisir finalement d’effectuer les stages compensatoires…

 Nous espérons sincèrement pouvoir obtenir plus d’informations sur cet examen dans un futur proche afin d’orienter et d’accompagner les étudiants dans cette voie et de ce fait, gagner du temps avant de se voir délivrer son autorisation d’exercice.

Quel est l’accompagnement de DIPLOMA dans ces démarches post formation ? 

Diploma est la seule école à vous proposer un accompagnement et un encadrement dans toutes vos démarches administratives, que cela soit au moment de votre inscription (obtention de la volante) ou au moment de la constitution de votre dossier à présenter devant les différentes DRIEETS. Nous avons une adresse mail consacrée à cette partie « post-formation » car nous savons pertinemment qu’il s’agit d’une période qui effraie de par son manque de transparence. C’est pour cela que nous vous aidons en plusieurs étapes : nous organisons des réunions d’informations à plusieurs reprises durant votre formation, au début de votre formation puis à la fin. Nous vous guidons sur les périodes pendant lesquelles il faut être très attentif à la réception des documents indispensables à constituer votre dossier. Nous vous contactons à nouveau dès que vous avez ces documents en votre possession afin de vous expliquer où et comment envoyer ces documents. Nous vous orientons vers les commissions les plus réceptives, les plus accessibles et surtout celles qui imposent une durée de stage moins longue que les autres. Avec les précédentes promotions, nous avons réalisé un travail de recensement, nous permettant d’avoir une idée du niveau de difficulté des DRIEETS de chaque région de France.

Pour conclure, nous vous donnons toutes les clés pour pouvoir constituer un dossier complet sans perdre de temps, le présenter devant la commission qui vous fera un retour le plus rapidement et qui vous attribuera la durée de stage la moins longue afin que vous puissiez directement effectuer ces stages, dès l’obtention d’une réponse de la commission.

Est-ce vrai que pendant 9 mois nous ne percevons aucune rémunération ? Ai-je le droit d’effectuer mon stage chez mon employeur actuel ? 

Ces stages sont réglementés et ne sont pas officiellement rémunérés. Il faudra attendre que la commission statue sur votre dossier puis vous envoi vos conventions de stages pour pouvoir démarrer votre premier stage. Aucun stage ne pourra être validé s’il a été effectué sans la convention de stage délivrée par la DRIEETS. Dans ces conventions, il est bien mentionné qu’aucun stage ne doit être rémunéré.  Quand bien même ces stages dépassent la durée légale maximale de 6 mois sans rémunération pour un stagiaire car il s’agit de stages dans des milieux paramédicaux et ne sont donc pas conventionnés de la même manière.

Cependant, en pratique nous pouvons constater que nombreux sont les maîtres de stages qui acceptent d’attribuer une gratification de stage à l’étudiant lorsque son travail est méritant (cela n’est pas envisagé pour les stages en hôpital, EHPAD ou fabricant).

Ce sont les commissions qui imposent ou non certaines restrictions, comme le fait de pouvoir effectuer son stage au sein de son employeur actuel ou bien de ne pas y avoir le droit. Cela dépend de la région dans laquelle nous faisons notre demande et de la décision de la commission qui se réunira pour statuer sur notre dossier. Nous transmettons bien évidemment ces informations aux étudiants pendant l’année, en prenant en considération les retours d’expériences des précédentes promotions.

Est-il possible de faire agréer un centre qui ne figure pas sur les listes ARS? 

Les commissions fournissent aux étudiants, après avoir statué sur leur dossier, des listes de terrains de stages agréés par l’ARS. Il est normalement demandé à l’étudiant de choisir un stage figurant sur ces listes.

Cependant, si vous trouvez un ORL ou un audioprothésiste ne figurant pas sur ces listes, souhaitant vous accueillir pour effectuer votre stage, vous pouvez toujours faire une demande d’agrément, en collaboration avec le maître de stage, afin de figurer sur ces listes.

Si le lieu du stage est situé dans la région parisienne, vous pourrez effectuer votre demande via le lien suivant :

Pour les autres régions, il faudra vous rapprocher directement de l’ARS concernée.

BTS Opticien Lunetier (BTS OL)

Se former rapidement et efficacement en distanciel dans les meilleures conditions au métier d’audioprothésiste à travers le diplôme européen espagnol.

 
 
 
 

Diploma Audio-Optique (DAO)

Formez-vous simultanément aux métiers d’opticien et d’audioprothésiste et obtenez un *brevet de technicien supérieur d’opticien lunetier et un titre de « *técnico superior en audiología protésica a distancia» pour devenir des experts de la vision et de l’audition, deux secteurs de la santé faisant de vous des acteurs de la santé quotidienne des patients.

Diploma Audio Paris (DAP)

Se former rapidement et efficacement en présentiel dans les meilleures conditions au métier d’audioprothésiste à travers le diplôme européen espagnol.

 
 
 

Diploma Audio en Ligne (DAL)

Se former rapidement et efficacement en distanciel dans les meilleures conditions au métier d’audioprothésiste à travers le diplôme européen espagnol.

 
 
 

Diploma Audio en Alternance (DAA)

À l’issue de ces deux années de formation, vous disposerez d’un brevet de technicien supérieur NDRC (Négociation et Digitalisation de la Relation Client) et d’un titre de « técnico superior en audiología pro- tésica a distancia».